Página inicial > documentos > Ciranda.net > Dia de Ação Global FSM 2008 - 26 de Janeiro > Solidarité à Soweto

Solidarité à Soweto

segunda-feira 11 de fevereiro de 2008, por Marie-Ève,

Cette année, plutôt qu’un Forum Social Mondial, il a été appelé à une journée globale d’actions de solidarité à travers le monde, le tout devant se tenir le 26 janvier.

En effet, la dernière fin de semaine de janvier a été choisie pour tenir lieu de remplacement au Forum Social Mondial, afin qu’il y ait des activités de solidarité conjointement un peu partout sur la planète, pour principalement démontrer l’opposition d’une grande part de citoyens aux politiques économiques issues, entre autre, des rencontres du Sommet de Davos: Néo-liberalisme, capitalisme, économie de marché et augmentation des profits... Mais nulle part question d’économie solidaire, sociale, participative, communautaire, d’entraide et surtout, le tout à une échelle humaine.

À Joannesburg, ou plutôt à Soweto, le tout s’est déroulé dimanche le 27 avec des activités organisées par le Social Movement Indaba (SMI). Le SMI, c’est un regroupement de plusieurs organismes oeuvrant pour la justice sociale, allant des groupes d’opposition aux privatisations des services essentiels, tel l’accès à l’eau potable (Anti-Privatisation Forum - APF, Coalition against water Privatisation), aux groupes de défense des gays et lesbiennes (Lesbian Gay Equality Project), aux groupes militants contre l’occupation de la Palestine, aux groupes environnementaux (Earthlife, Climate Action Now, GreenHouse People’s Environmental Center), et ce, de partout à travers l’Afrique du Sud.

Le rendez-vous était donné pour 10h00 au Career Centre de Soweto. Cependant, il faudra attendre la fin de la messe, qui occupait le centre, pendant près d’une heure. Ce n’est pas sans mal, ce moment a été probablement le plus intéressant de la journée: une trentaine de personnes, hommes, femmes, vieux, jeunes presque tous vêtus de t-shirts rouges arborants des slogans tels:”Lands! Water! Electricity! No more privatisation!”, se sont mis à danser et à chanter des chansons militantes avec moult AMANDLA!. Très énergisant et contagieux! Il me faudra certe apprendre ces paroles. J’esperais en avoir la chance ultérieurement dans la journée, me disant que la marche serait une bonne occasion de m’y familiariser davantage...Malheureusement pour moi, le reste de la journée ne fut que discours et échanges (certe intéressants, mais beaucoup trop longs...) dans une salle sombre.

Les sujets traités couvraient pas mal tous les champs d’intérêts des différents groupes impliqués dans le SMI, la présentation initiale du groupe était suivie d’interventions de l’auditoire. Je dois avouer qu’après environ 4 heures de ce régime, l’attention et l’intérêt avait grandement diminué... Ce n’est pas faute de sujets intéressants, d’ailleurs la dernière présentation traitait du problème énergétique en Afrique du Sud mais aussi des implications au niveau des changements climatiques, sujet qui m’intéresse particulièrement, mais la pauvre fille a fait face à une salle pratiquement vide et qui s’est continuellement vidée durant sa présentation... Comme quoi tout le monde était bien fatigué!

Il est dommage que les activités n’est pas été plus variées, probablement que cela aurait aidé à garder l’attention des gens... Mais bon, prenant en considération qu’à peine une semaine auparavant aucunes activités concrètes n’étaient organisées, ce n’est quand même pas si mal!
Le but initial a tout de même été atteint, soit de rassembler des gens se sentant concernés par différents enjeux sociaux et de susciter des échanges d’idées et consolider les liens d’entraide et de solidarité existants.

“we are all Zimbabweans, Palestinians, refugees!
WE ARE THE POORS ASINAMALI! “


Ver online : Stagiaires d’Alternatives